Tourisme Responsable et équitable

Les merveilles du Fouta Djalon

Séjours 10 jours :


Jour 1 : vol international. Accueil par le guide local et présentation du circuit à venir. Nuit à l’hôtel à Conakry.

Jour 2 : transfert en taxi-brousse pour Dalaba. Ce transfert sera ponctué d'arrêts: visite de la coopérative de cuir et des marchés hebdomadaires le long de la route. Nous nous rapprocherons progressivement des contreforts du Fouta-Djalon. Hôtel  à Dalaba. 5H00 de route.

Jour 3 : transfert à Doucki en 3 heures, qui nous permettra d’admirer les plaines et bowé (hauts plateaux de cailloux avec quelques arbres épars) du Fouta-Djalon. Installation au campement de Doucki. Visite des falaises et du lieu dit « Indiana Jones », parois rocheuses resserrées, formant un labyrinthe. Nuit au campement. Sous tentes ou cases. 2H00 de marche .

Jour 4 : nous entamons une splendide boucle au départ du village. Nous rejoignons tout d’abord Tountin Bonodji, la falaise des hyènes, impressionnant massif composé d’étranges formations de grès aux formes étonnantes. Nous descendons les contreforts du Fouta-Djalon en longeant une cascade et atteignons une plate-forme accrochée à la falaise dénommée Fawré Karé. Une vue imprenable sur les basses terres de la vallée de la Kokoulo, vallée arpentée par René Caillé, s’offre à nous. Nous cheminons le long de ses grandes parois rocheuses et amorçons la remontée vers notre village d’accueil par une succession d’échelles en bambous. Entre souplesse et art acrobatique, ce passage restera marqué dans vos mémoires. Transfert en véhicule à Ainguel. 7H00 de marche et 600 m. de dénivelé. Transfert d’1H00 en véhicule. Nuit au campement du village d’Ainguel.

Jour 5 : nous commençons cette première journée dans la vallée de la Fétoré avec la découverte de trois chutes d’eau magnifiques: Djourougui, Kamawi et Donsowol où nous pouvons nous baigner et profiter de la fraîcheur agréable qui règne au pied des cascades. Nous longeons un adorable petit canal naturel avant d’emprunter un pont de lianes traditionnel pour atteindre Ley-Fita, signifiant le village au pied de la montagne. Nuit au campement de Ley-Fita. 4H00 de marche.

Jour 6 : toujours le long de la Fétoré à travers les champs de fonio (céréales cultivés par les locaux). Nous traversons ensuite le village de Safa où un marché hebdomadaire a lieu tous les mardis. Nous reprenons notre marche et installons nos tentes au bord de la rivière à Banking.
Nous profitons alors de cette fin de journée en nous baignant dans de petites cuvettes, sorte de jacuzzis naturels où il est bon de se délasser. 5H00 de marche et 200m. de dénivelé.

Jour 7 : nous nous frayons un passage à travers arbustes et palmiers et surprenons quelques vaches à l’ombre des arbres. Nous rejoignons un panorama grandiose sur les chutes de Dinkon, les plus hautes de la Fétoré. En chemin, d’impressionnants rapides se jettent en cascade sous une arche de pierre dans un bassin entouré de rochers du haut desquels nous pouvons plonger dans l’eau. Cet endroit est véritablement magique! Nous traversons le village de Banking entouré de petits champs de manioc puis franchissons une rivière par un pont de lianes. Nous gravissons une colline pour atteindre un magnifique panorama sur la vallée. Dernière baignade dans la Fétoré au niveau de sa confluence avec la grande Kakrima que nous traversons en pirogue. Dans la vallée de la Kakrima, les villageois sont tout aussi accueillants et nos arrêts pour déguster de délicieuses oranges bien juteuses sont nombreux. Arrivée au village de Saadi. 4H30 de marche et 100m. de dénivelé.

Jour 8 : après une halte pour visiter les chutes de Safo et de Kassifo, nous visitons le forgeron dans le splendide village de Teliboffi. Nous retraversons ensuite la Kakrima en pirogue et installons nos tentes à Loubeya. 3H00 de marche.

Jour 9 : nous entamons une longue montée pour rejoindre les hauts plateaux de Ninguélandé, promontoire de la vallée de la Kakrima. A mi-parcours, la végétation se fait de plus en plus dense, nous nous arrêtons sous les majestueux arbres « fromagers ». Nous profitons de l’aubaine de dame nature pour remplir nos gourdes grâce à une petite source d’eau bien fraîche sortant des rochers, et rejoignons Ninguélandé. 6H00 de marche et 600 m. de dénivelé. Transfert de 2H00 en véhicule sur Labé. Nuit à l’hôtel Tata de Labé.

Jour 10 : transfert pour Conakry. 7H00 de route avec quelques arrêts pour acheter les derniers souvenirs. Douche dans un hôtel à Conakry. Vol international de nuit. Dispersion.


Publié à 07:20, le 30/01/2008, Labé
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos




Rubriques


Derniers articles

Les merveilles du Fouta Djalon
La Guinée des merveilles en chiffres et lettres

Menu


Amis